La Liberté Naturelle (suite)

 

5eme extrait du Livre "Le Développement Naturel".

 

 

 

" La Liberté Naturelle est recouvrée, naturellement, au fil du Co-Développement conscient de ma Lumière. C’est ce que l’on peut appeler un Effet du Développement, et non une Cause.
Comprendre ce qu’est la Liberté Naturelle fluidifie le recouvrement de celle-ci. Cependant, la Liberté Naturelle n’arrive pas quand je le décide, elle m'est révélée quand la Clarté nécessaire est faite en moi.

 

Expliquer tous les détails de la Liberté Naturelle, reviendrait à expliquer tous les mouvements (mises en Lumière, Compréhensions, ouvertures à la Conscience, ou « passages ») du Co-Développement. Car, en un sens, la Liberté Naturelle est l’Effet final du Co-Développement. Elle est recouvrée, entièrement et continuellement, quand la manifestation* inconditionnelle de ce que je suis m’est (re)devenue fluide.


  Dans ce Chapitre, sont abordés trois nécessités majeures de la Liberté Naturelle : l’arrêt de la projection, traverser l’Illusion de jugement, et traverser l’Illusion de Contrôle.

 

Comme tout ce qui tient du Co-Développement, c’est-à-dire de la part qui nous revient dans le Développement Naturel – la reconnaissance de la Liberté Naturelle est ce qui rend libre l’Esprit que nous sommes dans l’expérience : Libre de toute Illusion de division et séparation.

 

Plus justement, c’est ce qui ouvre l’Esprit à la Conscience que toute séparation et division est Illusion. C’est donc l’Esprit qui redevient libre d’être, parce qu’il reconnaît sa Liberté intrinsèque en tant qu’Entité Lumineuse unie par Nature.

 

  Finalement, comme tous les faits naturels du mouvement de Vie, la Liberté n’est pas non plus quelque chose qui devient. Elle est déjà, que j’en sois conscient ou non.
Il ne s’agit donc pas de devenir libre, mais de reconnaître que je le suis déjà, inconditionnellement par Nature, et de voir l’expérience en tant qu’Être libre et uni ; non plus en tant que personnage illusoirement limité.

 

Tout ce Développement Naturel que rend possible le mouvement de Vie dans l’expérience terrestre d’incarnation, a ainsi pour Effet de réveiller l’Esprit qui s’identifie à une Vision Naturelle, et de lui permettre de manifester consciemment le Bénéfice de ce qu’il est naturellement.

 

  Dans l’Absolu, nous voyons déjà tout naturellement et uni ; notre Vision est déjà Naturelle.
Mais l’Esprit, par la densité de l’incarnation terrestre, n’en a passagèrement plus Conscience.

 

Et comme le mouvement de Vie est une ouverture toujours plus grande à ce qui est – et que tout ce qui est, vient de la Conscience – il apparaît plus cohérent de dire que je « suis ouvert à la Conscience » (en tant qu’Esprit), plutôt que je « deviens conscient ». Bien que, devenir conscient, si cela signifie « redevenir la Conscience », est aussi tout à fait juste.

 

 

C’est donc une Ouverture à la Conscience de ce qui est déjà naturellement (qui est aussi appelé la « Vérité »), qui est la raison (actuelle) du mouvement de Vie dans l’expérience terrestre.

 

Toute expérience d’incarnation, envoie et diffuse de nouvelles informations vibratoires dans l’Espace-Conscience. C’est ce qui permet le Développement de celui-ci.
Ainsi, par l’expérience terrestre, l’Entité Lumineuse unie (Âme-Esprit) que je suis participe au Développement de la Lumière Absolue. Et, en me co-développant en Accord avec la Lumière que je suis, je participe consciemment au Développement Naturel de ma Lumière. Ceci signifie que le Développement de l’Espace-Conscience, le Développement de l’Entité Lumineuse que je suis, le Co-Développement conscient de ce que je suis, et même le Co-Développement inconscient de l’Illusion par l’Esprit s’il s’identifie, sont tous les quatre, du point de vue Absolu, le même et unique Développement Naturel.

 

 

 

  La Liberté Naturelle, est alors recouvrée véritablement quand ma Vision de tout ce qui est dans l’expérience, est à nouveau libre d’un quelconque conditionnement et d’une quelconque croyance de connaissance.
Aussi se sent-elle lorsque je n’entretiens plus ni peur, ni rejet, et que je reconnais que le jugement – qu’il soit négatif ou positif – n’est jamais vrai. Quand je ne juge plus même le jugement.


Et cette Liberté Naturelle est possible, dans l’expérience terrestre d’incarnation, si je sens et comprends la véritable Nature de ce qui est.

 

Comme dit précédemment, l’incompréhension est la raison de tout inconfort. Émaner une Intention de compréhension et de Clarté, est une des seules réponses naturelles à une quelconque manifestation de jugement venant de l’extérieur, ou de moi-même. Par Compassion – ou sympathie – car nous connaissons tous l’inconfort de l’incompréhension, et l’inconfort de l’inconfort lui-même.
De plus, il est tout aussi important de nous souvenir que, tout Être se trouvant en face de moi, est toujours, par Nature, Entité Lumineuse. En cela, peu importe la forme que se donne l’autre, je suis toujours avec un Allié.
Cette Entité Lumineuse qu’est l’autre, qu’il me juge positivement ou négativement, n’a pas à être confondue avec le personnage (l’égo, ou le masque) qu’il créer illusoirement et utilise par inconfort de l’incompréhension. Parce que tout jugement émis, toute opinion manifestée, montre qu’il y a incompréhension.

 

Si je comprends ce qui est, je ne sens plus la nécessité de juger ou d’émettre une opinion : juger, c’est chercher à valider ce que je crois connaître sans en être certain. C’est pourquoi l’un des messages de la Liberté Naturelle est « Je suis vraiment libre quand je n’entretiens ni peur, ni rejet. Je sais que le jugement ne peut être vrai, et je reconnais l’Allié qu’est toujours l’autre par Nature. »
Comprendre cela, permet de se détendre et de sentir sa Liberté Naturelle, même en présence d’autres Êtres. Ce que je suis naturellement, est toujours libre de suivre sa Bonté naturelle, et de partager des vibrations de Clarté et de compréhension pour aider l’autre et s’aider soi.
Reconnaître tout Être en tant qu’Entité Lumineuse unie, peu importe s’il se projette illusoirement en un masque, est reconnaître l’Entité Lumineuse unie que je suis. Ce qui signifie aussi, que ne pas reconnaître l’autre pour ce qu’il est naturellement, c’est ne plus me reconnaître en tant que ce que je suis naturellement.
Cela peut paraître une subtilité, mais la reconnaissance de sa Nature d’Entité Lumineuse – ou de Lumière bénéfique par Nature – permet le respect de soi véritable. Et la non-reconnaissance de la Nature de Lumière de l’autre, induit le non-respect de l’autre, et donc, évidemment, le non-respect de soi.

 

  Je suis naturel, donc, quand je ne me projette plus. Quand je suis (du verbe suivre) le mouvement de Vie de mon expérience présente, sans me dénaturer par des masques de protection ou de réaction.
En réalité, je suis (du verbe être) véritablement mon expérience. Mon expérience terrestre d’incarnation, est ce que je suis.

Du point de vue Intermédiaire, c’est l’expérience de l’observateur que je suis, Allié avec un Être humain. Du point de vue Absolu, c’est l’expérience d’être tout ce qui est. Et du point de vue Relatif, c’est l’expérience d’une individualité apparente. Ainsi, du point de vue Relatif, mon expérience est aussi ce que je suis individuellement.

 

Mais la Liberté Naturelle – originelle donc – est justement totalement recouvrée quand je ne limite plus ce que je suis à une individualité. Quand je sens et suis pleinement ouvert à la Conscience que par l’individu, je suis et développe tout.
En ce sens, être à mon Service c’est être au Service du Tout et de tous. Et être au Service de tous, c’est être à mon Service. Finalement, la Liberté Naturelle me rend Responsable naturellement.


Une Liberté Artificielle – qui peut s’apparenter à se voir être humainement « indépendant » comme entendu communément ( avoir assez d’argent pour vivre, faire ce que je veux quand je veux, pouvoir me faire plaisir, être dans le confort, etc.) garde, au contraire, dans une certaine dépendance et « faiblesse » illusoire. Nous le voyons dès qu’un événement imprévu par l’Esprit humanisé et qui lui est moins agréable survient ; la réaction ne se fait pas attendre.

 

  La Liberté Naturelle – puisque possible et recouvrée à mesure que je suis ouvert à la Conscience de ce que je suis naturellement, et donc, aussi, à la reconnaissance que je ne suis pas qu’individuel – permet à nouveau la Responsabilité.

La Responsabilité Naturelle*, est justement d’être pleinement ce que je suis, naturellement. Dans Responsabilité, nous entendons « response » et « ability ». En anglais, être capable / en capacité de répondre ou d’apporter une réponse. La Responsabilité Naturelle, qui vient avec la Liberté Naturelle, est alors une Attention à répondre en Accord avec ce que je suis naturellement (ce que je suis conscient d’être) à tout ce qui jaillit dans l’expérience.

 

Quand l’Esprit humanisé entend « Liberté », il s’imagine généralement une Paix totale, et finalement, plus rien à faire ni aucune obligation. Cela est aussi vrai pour la Liberté Naturelle, avec quelques subtilités.
Recouvrer ma Liberté Naturelle, m’amène en effet à être Attentif  à mes réponses dans l’expérience. Mes réponses aux autres, et mes réponses à moi-même. Parce que si je suis libre, je n’ai plus rien d’extérieur à moi qui me dit quoi faire, quand, comment, ni pourquoi. À partir de là, c’est de ce que je suis que tout vient. Ou plutôt, de ce que je sens intérieurement.
Je reconnais alors que seul ce que je sens et ce que je vois détermine la forme de mon expérience. Il n’est évidemment plus possible de suivre des croyances sans les avoir validées, ni de rejeter la faute d’un quelconque inconfort sur de potentiels manipulateurs extérieurs à moi.
Bien sûr, je suis aidé et accompagné par ma Guidance et d’autres Lumières. Mais la Liberté Naturelle, n’est, de toute évidence, pas exactement celle communément comprise comme « liberté ».

 

Heureusement, la Nature est Accueil inconditionnel et Cohérence. En cela, la Responsabilité Naturelle n’est pas non plus ce qu’entend communément l’Esprit humanisé : la Force, l’Effort, l’Obligation, le Devoir, n’interviennent pas dans cette Responsabilité.

Pourquoi ?
Parce que, si ce que je suis est Accueil, Lumière et Cohérence Naturelle – autrement dit, est vibrations d’Union – être Responsable véritablement, commence par n’user d’aucune vibration de séparation ou de division pour l’être.
Cela peut paraître déstabilisant, parce qu’en laissant les choses se faire – en traversant l’Illusion de Contrôle – des fantômes de Conditionnements peuvent jaillir et créer des tensions passagères en moi, des habitudes de peur de l’ordre de « si je ne fais rien, si je ne fais pas d’effort, va-t-il réellement se passer quelque chose ? ». Mais si je me demande cela, c’est que je n’ai pas encore pleinement senti et compris ce que je suis naturellement, ce qu’est la Nature, et ce qu’est le mouvement naturel de Vie. En ce sens, il m’est donc encore nécessaire de passer par des mises en Lumière pour que la compréhension jaillisse en moi. Et cela, la Vie s’en charge, naturellement, par les mouvements vibratoires nécessaires.

 

  Dans Responsabilité, nous entendons également Respect. « Response », peut être entendu comme « réponse » et « respect » ensemble.
Ainsi voyons nous que la Responsabilité est la capacité à répondre respectueusement, ou simplement la capacité d’être respectueux inconditionnellement. Si j’ajoute à la Responsabilité le mot « naturelle », nous revenons à la capacité de répondre en Accord avec la Nature. Car être en Accord avec la Nature et avec soi, c’est respecter la Nature et se respecter soi.

 

 

À mesure que je manifeste la Liberté Naturelle, je sens de plus en plus profondément que ce que je suis est ce que tout est, et que tout est ce que je suis.
Bien que je reste conscient de mon individualité illusoire mais nécessaire à l’expérience terrestre, ma Vision est transformée naturellement et recouvre une Union (ou Unité) totale. Non parce que tout me devient magnifique ; simplement parce que je reconnais la Nature lumineuse et unique de toute chose, je la sens. Alors, me respecter moi devient respecter l’autre et respecter l’autre devient me respecter moi. C’est cela la Responsabilité Naturelle, et c’est justement en cela qu’elle est naturelle.

 

Car en reconnaissant ce que je suis naturellement, la séparation illusoire s’efface de ma Vision et de mon Senti. Ainsi, oublier ce qu’est véritablement l’autre, c’est m’oublier moi. Et oublier ce que je suis véritablement, c’est oublier ce qu’est la Nature et la Vie.
Être libre, amène donc naturellement à sentir l’Unité Naturelle et l’importance de la Responsabilité : pour ce qui est naturellement libre, la Responsabilité n’est plus un devoir imposé, c’est être cohérent avec sa Nature.

 

 

 

  Une autre particularité de la Liberté Naturelle, et qui peut également, à première vue, différer de la définition commune, est que l’Illusion de Contrôle a totalement à être traversée par l’Esprit.
Je suis naturellement libre, parce que je ne crois plus au Pouvoir ni au Besoin de Contrôle.
L’Esprit humanisé – parce qu’il voit l’expérience à travers des masques de personnalités illusoires – croit que c’est justement parce qu’il a le pouvoir de contrôler son expérience qu’il est ou devient libre. La Liberté Naturelle, me rappelle tout à fait l’inverse.


Quand je comprends qu’il n’y a aucun Besoin de contrôler, et surtout, que je n’ai jamais rien contrôlé de plus qu’une perception de l’expérience, je reconnais ma Liberté Naturelle.

 

Le Libre-Arbitre, est un autre sujet qui peut être développé à part, mais il n’est de toute façon qu’un « pouvoir partiel » sur ma Vision de ce qui est – puisque seule mon Intention suis-je en mesure de « diriger » dans l’expérience terrestre. De plus, la loi de Résonance-Attirance est-elle toujours ce qui met tout en mouvement de manière absolue.

 

La Liberté Naturelle – que nous sommes tous amenés à reconnaître – n’est donc pas liée au Pouvoir de Contrôle. Elle est avant tout liée à la Puissance d’Être.
Me libérer de l’Illusion d’une potentielle capacité de contrôler ce que je suis et de contrôler ce qui est, permet véritablement un retour à l’État naturel de Paix.

 

Encore une fois, pour l’Esprit humanisé, il peut être difficile de comprendre comment ne rien contrôler permet la Liberté. C’est parce qu’il voit les choses à l’envers, et oublie que tout étant vibratoire, si je n’use pas de Force ou de Contrôle, rien d’extérieur ne peut user de Force et de Contrôle sur moi. La Liberté Naturelle, c’est donc ne plus être un tyran pour soi, pour ne plus être l’esclave d’autrui.

 

Si je suis mon propre esclave – parce que c’est finalement vibratoirement cela, chercher à contrôler son expérience et chercher à se contrôler – alors je donne inconsciemment et vibratoirement mon Accord pour être illusoirement l’esclave d’autres formes de Vie.

 

La Liberté Naturelle est, avant tout, la Liberté de soi à soi, qui s’étend à la Liberté de l’autre, jusqu’à la Liberté de soi dans la Communauté.

  La Liberté, c’est être libre de toute Limite et de toute Condition illusoire en soi. Laisser libre d’être ce que je suis naturellement, sans barrière illusoire posée en l’Esprit qui s’identifie à des repères. Laisser libre d’être absolument tout ce qui est, et reconnaître que si je ne suis pas en mesure de contrôler, c’est que cela ne m’est pas nécessaire, ni n’est la raison de ma présence dans l’expérience. "

 

 

 


Belle continuation à tous,
Héliya & Co
Heart's Harmony

 

 

 

 

Please reload

Archives

February 9, 2019

Please reload

Héliya, Heart's Harmony

Vendée, La Rochelle, France - Séoul, Corée

N° Siret : 818 333 338 00015  -  APE : 8690F

©2016 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now