La Nature et le libre-arbitre : Intention et Volonté ?

9ème extrait du Livre "Le Développement Naturel".


Petit rappel : 
* vibrations premières : 
mes vibrations originelles, naturelles. L'ensemble vibratoire que je suis hors de l'expérience terrestre.

* Esprit humanisé : quand la part Esprit s'identifie dans l'expérience à l'Être humain (au Corps, à l'Intellect, à une personnalité).
* Loi de Résonance-Attirance : effet naturel des vibrations; comme les aimants, les vibrations attirent ce avec quoi elles résonnent.

 

 

  "La Nature, a-t-elle ce qui est communément appelé un « Libre-Arbitre » ?
Quand bien même un certain libre-arbitre serait naturellement intrinsèque à tout ce qui vient de l’Espace-Conscience, la question la plus juste à se poser n’est-elle pas : La Nature se soucie-t-elle d’avoir un quelconque libre-arbitre ?

 

En tant qu’Entité Lumineuse observatrice parce que liée à la Conscience, si libre-arbitre il y a, il ne tient qu’au choix de ma Vision de l’expérience : ma Vision de ce que je suis, et ma Vision de la Nature.
De ma Vision, découle la qualité de mon Intention, ainsi que ma reconnaissance de l’Importance.

 

  Pourtant, peut-on véritablement parler de choix individuel, alors même que tout mouvement de Vie est vibratoire ?
Plus je suis ouvert à la Conscience de ce qui est, plus les vibrations avec lesquelles je résonne sont proches de mes vibrations naturelles ; mais ma Vision et ce qui jaillit en moi (par exemple, les inspirations) ne sont-ils pas, de toute façon, influencés par mes vibrations premières ?
De plus, s’il y a présence d’informations vibratoires qu’il est nécessaire que je reconnaisse pour le Développement et Co-Développement de ce que je suis, celles-ci n’influencent-elles pas ce qui est manifesté en moi et dans l’expérience ?

Ainsi, la croyance que, seul, je suis en mesure de décider et choisir ce que je suis et ce qu’est mon expérience n’est-elle pas une Illusion ?
S’il est un « choix » dans la Nature, il ne peut être intellectuel et vient naturellement des vibrations. Nous en revenons à la question : Ai-je choisi mes vibrations ?
J’influence mes vibrations présentes dans l’expérience terrestre, certes, mais suis-je toujours conscient de ce qui influence-même l’influence que j’ai sur mes vibrations ?
Sans parler de mes vibrations premières, que je n’ai pas choisi, et qui influence ce que je suis et toute expérience d’incarnation de manière absolue.

 

Même lorsque l’Esprit humanisé croit s’opposer à ce qui est, cela a-t-il une impacte autre que sur sa Vision – et donc, la forme – de l’expérience ?
Et qu’est-ce qui influence l’Esprit humanisé à s’opposer ?

 

Évidemment, plus je suis ouvert à la Conscience de ce qui est, plus il semble que j’ai la possibilité de décider de suivre la Sagesse ou de continuer à croire en l’Illusion.
Mais cette possibilité n’est-elle pas uniquement le fruit de l’imagination de l’Esprit, habitué au conditionnement de contrôle, aux Idées de mérite et de culpabilité, à la séparation artificiel d’un « bien » et d’un « mal »… Sans oublier que, suivre la Sagesse naturelle demande de ne pas la définir ; pourtant, si je crois pouvoir suivre la « Sagesse », je crois la connaître aussi. Et ceci, du point de vue Absolu, est déjà une définition.

 

  Être ouvert à la Conscience de la Nature de ce qui est et reconnaître ce que je suis naturellement, a-t-il un Effet autre que d’éclaircir ma Vision ? Quand bien même ma Vision se fait plus claire, ne suis-je pas toujours une Entité Lumineuse constituée de vibrations qui ne peut naturellement que suivre la loi de Résonance-Attirance ?

 

La Nature ne se soucie pas d’être ce qui décide ou non de ce qui est. C’est pourquoi le libre-arbitre n’a aucun sens pour la Nature. Bien que cela puisse être une notion bénéfique passagèrement à l’Esprit qui résonne avec, un libre-arbitre mal compris est une bien plus grande limite illusoire à ce que je suis que l’absence de connaissance de cette Idée.

 

Alors, oui, « Libre-Arbitre » il semble y avoir, et je suis en mesure d’émettre les Intentions que je souhaite ; et, oui, je suis par Nature responsable de ce que je suis, mais cette Responsabilité-même me rappelle que la force et le contrôle ne sont que des Illusions d’un Esprit humanisé en quête de repères.
Que suis-je pour remettre en question la Cohérence du mouvement naturel de Vie, qui suit, bien plus que l’Esprit ne le peut intellectuellement, aussi mes vibrations naturelles ?
Et que crois-je être, pour vouloir diriger le mouvement naturel de Vie ?

 

Émettre une Intention, m’est possible par ma Nature d’Esprit. Mais toute Intention n’est cohérente avec la Nature que si elle n’est pas confondue avec la réalisation de mon souhait. Et c’est très exactement cette confusion de l’Esprit humanisé, qui rend le sens commun de la Volonté désuet.
Effectivement, naturellement Volonté il y a. Cependant, la Volonté de la Nature n’a rien à voir avec une quelconque Intention de faire opposition à ce qui a à être. Et, puis-je jamais être absolument certain, dans l’expérience terrestre, de ce qui a à être ?
La Volonté Naturelle, ressemble certes à une Intention ferme et certaine. Mais elle s’en tient justement à l’Intention. La force ou l’effort, le contrôle ou la division, n’interviennent pas dans la Volonté Naturelle.

 

 

  Finalement, si l’Intention et la Volonté en Accord avec la Nature ne justifient ni ne donnent la possibilité d’user de la force et du contrôle, à quoi peuvent-elles servir dans la réalisation des souhaits et aspirations ? Question qui amène également à méditer sur « qui souhaite et aspire à ce qui n’est pas dans l’Espace présent ? »
L’Intention et la Volonté, comme tout, sont émettrices de vibrations. En ce sens, elles influencent le mouvement naturel de Vie, mais d’aucune manière elles ne font opposition à la Cohérence Naturelle : la nécessité et priorité vibratoire.
Par le libre-arbitre, si je crois être en mesure de tenir toutes les rênes de l’expérience, il est certain que je suis au beau milieu d’une projection illusoire.

Je suis la Nature, et la Nature n’a aucun intérêt à s’opposer à ce qu’elle est. C’est bien parce que cela ne nous est ni nécessaire, ni bénéfique, que la Lumière que nous sommes n’est pas en mesure de contrôler ce qui est. Parce que je suis la Nature, je fais partie de l’Union Naturelle : je suis au cœur de l’ensemble uni qu’est la Nature. Si cet ensemble n’est pas, je ne suis pas non plus. En cela, pourquoi aurais-je besoin d’un libre-arbitre individuel ?
Car, si libre-arbitre individuel il y a, il n’est plus d’ensemble et l’Union n’est plus possible. Et si l’Union n’est plus, plus aucune vibration ne peut être.

 

  Il ne serait toutefois pas juste non plus de croire que, parce qu’on ne peut véritablement parler de libre-arbitre, nous soyons des "Êtres passifs". Tout comme rien ne peut être fait sans le mouvement naturel de Vie, rien ne peut non plus être fait dans mon expérience sans ce que je suis. C’est une collaboration, dans laquelle aucune partie ne cherche à exercer une maîtrise totale sur l’autre. Ni dans l’Intention, ni dans les faits. "

 

 

 

 

 

Belle continuation,
Héliya & Co
Heart's Harmony

 

 

 

 

image : Jess Myrick
(http://feelgrafix.com/860053-nature-photos.html)

 

 

 

 

 

Please reload

Archives

February 9, 2019

Please reload

Héliya, Heart's Harmony

Vendée, La Rochelle, France - Séoul, Corée

N° Siret : 818 333 338 00015  -  APE : 8690F

©2016 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now